Enfin, dites adieu sans douleur à votre tatouage

Enfin, dites adieu sans douleur à votre tatouage

Les tatouages ont séduit des milliers d’adeptes depuis leurs origines estimées à plus 5000 ans. Symbole d’appartenance ethnique et de différenciation sociale, le tatouage a vite conquis d’autres adeptes. Il a gagné une place plus grande au sein de la société et a acquis une fonction esthétique. Pendant longtemps, on a cru à l’irréversibilité du tatouage. Plusieurs années de recherche sont quand même venues à bout de ces dessins estimés indélébiles. Seulement, cette technique, le laser était des plus douloureuses et laissait la place à des cicatrices disgracieuses. Il existe actuellement une nouvelle approche pour dire adieu à son tatouage. Sans douleur et sans laisser de marque, c’est détatouage sans laser.

Pourquoi enlever son tatouage ?

Certains tatouages naissent après mûres réflexions, tandis que d’autres sont faits sur des coups de tête. Dans le premier cas comme dans le second, il arrive un temps où on se lasse du dessin. Parfois, ce sont les dessins qui perdent intérêt avec les couleurs qui fanent ou qui coulent. Il arrive également qu’avec l’âge, la personne tatouée se laisse séduire par un autre dessin, une autre inscription ou même un autre emplacement. Toutes ces raisons peuvent amener une personne à chercher un moyen efficace d’ôter de sa peau un tatouage.

Les douleurs infligées par la méthode au laser ont dissuadé une grande majorité de se séparer de leur tatouage. Les plus touchés sont surtout ceux qui ont eu recours au maquillage permanent, au niveau des yeux et des lèvres.

En quoi consiste le detatouage sans laser ?

Le détatouage sans laser est une méthode basée sur la dépigmentation de la peau. Grâce à cette nouvelle technique, il devient plus facile de se débarrasser d’un tatouage, sans risque et sans douleur.  C’est un traitement non médical, donc qui ne requiert aucune intervention chirurgicale.

Contrairement à ce que l’on pense, le détatouage sans laser n’est pas fait que pour ceux qui veulent enlever les leurs. Au contraire, cette technique s’adresse à la grande majorité. La facilité à laquelle le tatouage s’en va peut inciter les indécis à sauter le pas et à se faire tatouer. Puisqu’il est désormais possible de faire machine arrière, alors pourquoi hésiter ? Si ça ne plait pas, je peux encore l »enlever, n’est-ce pas ?

georges